Sport chez les enfants

Sommaire

La pratique d'un sport pour enfant doit faire partie de son éducation grâce aux effets positifs qu'il peut apporter sur sa santé physique et psychologique. On sait par ailleurs que la pratique d'un sport permet de protéger l'enfant des maladies chroniques et réduit l'apparition des maladies cardiovasculaires, du diabète, de l'obésité, des certains cancers, etc.

Intérêt du sport pour enfant

Le sport, y compris le sport d'équipe, aide à la construction de soi et au développement de la maturité chez l'enfant. Il permet notamment de :

  • développer son autonomie ;
  • construire son identité personnelle ;
  • avoir une meilleure vision de ses compétences.

De plus, le sport pour enfant permet aussi de développer des capacités cognitives essentielles dans sa vie personnelle et, plus tard professionnelle :

  • savoir analyser chaque nouvelle situation ;
  • comprendre son environnement ;
  • prendre des décisions ;
  • réaliser des projets et des objectifs ;
  • faire des choix.

Choisir un sport pour enfant

Il y a plusieurs dimensions et contre-indications à prendre en compte pour bien choisir un sport pour son enfant :

  • La dimension morphologique : pour choisir un sport, les parents doivent faire attention à cette dimension qui comprend les facteurs de poids, taille, IMC mais aussi de force musculaire, de souplesse, de précision, d'équilibre et de coordination.
  • La dimension plaisir : c'est toujours à l'enfant d'avoir le dernier mot dans le choix du sport, même si ses parents doivent lui expliquer ce qui lui convient ou pas. Il va de soi qu'un enfant qui sera forcé à pratiquer tel ou tel sport sera plus rapidement enclin à abandonner. Il n'éprouvera que peu de plaisir à le pratiquer. Le sport doit rester avant tout une source de plaisir.
  • La dimension psychologique : on peut choisir un sport en fonction de son tempérament, son caractère, ses difficultés à aller vers les autres. Par exemple, un enfant extraverti sera plus à l'aise dans un sport d'équipe alors qu'un enfant timide préférera un sport individuel, même si rien n'est figé. Les enfants colériques ou hyperactifs auront eux, plutôt besoin d'exercer une activité où ils pourront se défouler.

Bon à savoir : certains sports demandent une grande technique et n'apportent pas la dimension ludique nécessaire à l'enfant. Faites soigneusement votre choix et parlez-en longuement avec votre enfant.

Lire l'article

Sport pour enfant : les contre-indications médicales

Le sport n'est pas recommandé à tous les enfants. Ceux qui souffrent d'une maladie ou d'une faiblesse dans une région du corps doivent prendre les précautions nécessaires :

  • Un souffle au cœur : l'enfant doit veiller à ne pas forcer en fonction du sport qu’il va choisir. L'avis d'un spécialiste est recommandé en fonction de ce problème de santé.
  • Une scoliose : le choix et la pratique du sport doivent être adaptés et une surveillance régulière est recommandée. Pour ce type de problème, certains sports sont même recommandés comme la natation, l'escalade, le badminton...
  • Un enfant maigre : le sport doit être adapté à ses capacités.

Enfant : les sports selon les âges

L'enfant connaît différentes phases de développement psychomoteur. Ainsi, il ne peut pratiquer n'importe quel sport à n'importe quel âge. Pour certaines activités, un âge minimum est recommandé :

  • De 3 mois à 4 ans : tous les babysports tels que les bébés-nageurs, la baby-gym, etc. Tout un tas d'activités diverses est également proposé avec des accessoires tels que des balles, des cerceaux. Ils favorisent l'éveil de l'enfant.
  • Dès 4 ans : la natation.
  • Dès 5-6 ans : les sports individuels faisant appel à la coordination motrice comme le tennis, l'athlétisme, la gymnastique rythmique et sportive, la danse, l'escalade, l'escrime, l'aviron, les sports de combat (judo, karaté, box thaï), mais aussi certains sports collectifs comme le rugby, le football et le basket...
  • Dès 9-10 ans : le goût de la compétition intervient et les capacités d'endurance aussi, le cyclisme par exemple.

Bon à savoir : les mineurs ne sont plus obligés de fournir un certificat médical pour s’inscrire dans un club sportif ou pour participer à une compétition (décret n° 2021-564 du 7 mai 2021). Le certificat est remplacé par un questionnaire de santé. Le certificat médical reste cependant obligatoire pour l'alpinisme, le parachutisme, le rugby et la plongée subaquatique, et lorsque les réponses au questionnaire de santé conduisent à un examen médical.

Sport pour enfant : où se renseigner ?

Pour connaître les sports pour enfant de votre ville, vous pouvez en premier lieu vous renseigner dans votre mairie. Il convient aussi de vous renseigner sur les sports pour enfant proposés dans les lieux suivants :

  • la Maison des jeunes et de la culture (MJC) ;
  • le centre d'information et de documentation de la jeunesse ;
  • les centres de loisirs ;
  • les associations ;
  • les clubs.

À noter : pensez aussi à vous renseigner auprès de vos proches, collègues, amis. Le bouche-à-oreille, il n'y a rien de tel !

Coût du sport pour enfant

Le coût d'une activité varie en fonction de celle-ci. Pour pouvoir prévoir ce budget, vous pouvez néanmoins compter ces différentes dépenses :

  • la rémunération de l'association ou du club (salaire des intervenants, coût du local ou terrain, etc.) ;
  • le matériel : pour le foot par exemple, des crampons, des maillots, des protège-tibias, etc. ;
  • les assurances : sans oublier la responsabilité civile, la garantie accidents. Si toutefois, vous inscrivez votre enfant dans un club ou une association, c'est en général l'assurance de ces organismes qui s'applique en cas de problème.

Bon à savoir : la Caisse d'allocations familiales peut vous allouer une aide aux activités extrascolaires si vous correspondez aux critères. N'hésitez pas à vous renseigner.

À noter : pour favoriser l'accès des jeunes à la pratique du sport, les enfants de 6 à 18 ans, dont les familles perçoivent l'allocation de rentrée scolaire (ARS) ou l'allocation pour les mineurs souffrant de handicap (AEEH), bénéficient d'une aide de 50 €. Le Pass'Sport est également ouvert aux personnes de 16 à 30 ans bénéficiant de l'allocation aux adultes handicapés (AAH). Il est destiné à financer l'adhésion dans un club sportif jusqu'au 31 décembre 2022. Il peut être utilisé dans les associations sportives et structures affiliées aux fédérations sportives ou les associations sportives agréées, non affiliées à une fédération agréée, domiciliées dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville ou soutenues au titre de l'année 2022 par le programme « Cités éducatives » de l'État.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider