Mettre une plante dans sa chambre : bonne ou mauvaise idée ?

Sommaire

Mettre une plante dans sa chambre à coucher pour ajouter une touche de décoration, est-ce une bonne ou une mauvaise idée ?

A l'hôpital, les plantes sont souvent interdites. Mais c'est pour des raisons bactériologiques, de risque de moisissures, qui n'ont aucun sens dans une maison, même les jours où vous êtes malade.

Chez soi, rien n'interdit d'avoir des plantes et des fleurs dans sa chambre. Au contraire, vous avez tout à gagner, autant pour votre déco que la salubrité de votre pièce. Voici tous les conseils à suivre dans cet article.

Plante dans sa chambre pour décorer : et la photosynthèse ?

La photosynthèse nécessite de la lumière. Elle s'opère donc pendant la journée, et pas la nuit. Ainsi :

  • Toute la journée, les plantes respirent et font de la photosynthèse grâce à la lumière.
  • La nuit, elles continuent de respirer, mais ne peuvent plus faire de la photosynthèse.

La photosynthèse est une bénédiction pour tous les êtres vivants :

  • À travers le processus de photosynthèse, les plantes absorbent le CO2 de l'atmosphère et rejettent de l’oxygène (O2).
  • La nuit, les plantes respirent comme les humains et les autres êtres vivants. Elles absorbent de l’O2 et rejettent du CO2.

Une plante dans une chambre dégage-t-elle suffisamment d'oxygène ?

Le fait que les plantes rejettent du CO2 ne doit pas vous inquiéter. En effet, vous ne risquez pas de vous asphyxier si vous mettez une plante dans votre chambre (à moins d'y installer un baobab, et encore !) :

  • Si les plantes dégagent du dioxyde de carbone (CO2) une fois le soleil couché, c'est en quantité très faible.
  • De surcroît, sur un cycle de 24 heures, la plante absorbe en fait beaucoup plus de CO2 qu’elle n’en rejette, et elle produit beaucoup plus d’oxygène qu'elle n'en consomme.

Bon à savoir : pour que vos plantes puissent se développer et faire de la photosynthèse toute la journée, pensez à bien ouvrir vos volets et vos rideaux !

Choisir la plante adaptée à sa chambre

Une chambre d’enfant ou d’adulte sans la moindre plante en pot manque de vie. Un aloe vera à côté du lit ou une orchidée sur un bureau suffisent à ajouter une touche de couleur et un peu de verdure dans votre déco, quel que soit le style de votre intérieur. Ces quelques conseils et astuces vous aiguillent pour choisir la bonne plante pour votre chambre.

Des plantes belles et dépolluantes pour la chambre

Il faut savoir que la qualité de l'air intérieur, du fait des différents polluants présents dans les meubles, les objets et les produits d'entretien non écologiques, est bien plus mauvaise que la qualité de l'air extérieur ! Sans compter que la pollution de celui-ci entre également dans votre chambre, inévitablement. Mais quels sont ces polluants ? Il s’agit des produits d’entretien, solvants, formaldéhyde, benzène, monoxyde de carbone, toluène, etc.

Comme leur nom l’indique, les plantes dépolluantes assainissent votre chambre en absorbant ces polluants.

Cyclamen, aloe vera, spathiphyllum (ou fleur de Lune), orchidée et areca (très gourmande en eau) sont à la fois belles pour améliorer la déco de votre maison, peu encombrantes et dépolluantes. Ce sont les compagnons idéals d'une chambre à coucher saine.

Plante

Polluant

 

Benzène

Formaldéhyde

Monoxyde de carbone

Toluène

Ondes électromagnétique

Xylène

Aloe Vera

⭐ ⭐

⭐ ⭐

⭐⭐⭐

 

Areca

 

⭐⭐

 

⭐⭐⭐

Chlorophytum

⭐⭐⭐

⭐⭐

⭐⭐⭐

⭐⭐⭐

⭐⭐⭐

⭐⭐

Dracaena

⭐⭐⭐

 

 

Figuier

⭐⭐

 

 

Spathiphyllum

 

⭐⭐

 

 

⭐⭐

Astuce : pour faire briller les feuilles de vos plantes, utilisez de la bière, du lait de vache, du thé, de la peau de banane, de l'huile d’olive ou même un pinceau à poils souples.

Adopter un cactus : il rejette de l'oxygène la nuit

Contrairement aux autres plantes, le cactus rejette de l’O2 la nuit et du CO2 le jour. C'est donc un allié de la chambre à coucher ! De plus, la plupart des cactus sont faciles à entretenir et nécessitent très peu de soin et d’eau.

Astuce : privilégiez les pots en terre cuite plutôt que les pots en plastique, ils offrent une très bonne aération et s’humidifient plus facilement.

Quelles plantes éviter dans sa chambre ?

Certaines plantes sont à laisser en dehors de votre chambre et à éloigner de votre lit. Elles ne portent pas atteinte à votre santé, et trouvent leur place comme objet déco dans d’autres pièces de votre maison. Mais leur odeur ou leurs conditions de développement ne s’accordent pas avec le confort nécessaire dans une chambre. Voici les conseils à suivre.

Les tulipes, atout déco mais qui respire la fraîcheur

Colorées et ornementales, les tulipes sont parfaites pour la décoration florale, mais elles ont besoin de lumière naturelle, de soleil et d'air frais pour se développer. À moins de laisser la fenêtre de votre chambre ouverte par tous les temps, vous pouvez oublier les tulipes à côté de votre lit ou celui de votre enfant.

À noter : un arrêté du 4 septembre 2020 comporte en annexe une liste d'espèces pouvant être toxiques en cas d'ingestion, entraîner une allergie respiratoire par le pollen, des réactions cutanéo-muqueuses, ou une réaction cutanée anormale en cas de contact avec la peau et d'exposition au soleil (phytophotodermatose). À ce titre, depuis le 1er juillet 2021, les distributeurs ou vendeurs de ces espèces susceptibles de porter atteinte à la santé humaine doivent fournir une information préalable, visible et lisible, aux acquéreurs de ces végétaux en indiquant notamment les moyens de s'en prémunir et la conduite à tenir en cas de contact.

Le mimosa, l’arbuste de décoration intérieur qui a des envies d’extérieur

Même cas de figure que pour les tulipes : nature, soleil et fraîcheur forment les 3 conditions au développement du mimosa.

Le romarin, à rapprocher de la cuisine, pas de votre matelas

Plante aromatique qui relève les viandes et donne du goût au pain, le romarin a plus sa place dans un jardin que sur une table de chevet à côté de votre lit. Trouvez-lui plutôt une place toute désignée en pot dans votre cuisine, il sera à portée de main pour tous vos projets culinaires et ajoutera un atout déco on ne peut plus thématique.

Le jasmin, l’odeur de la nature qui perturbe votre sommeil

Agréable à sentir comme parfum d’intérieur, beaucoup moins pour décorer une pièce à vivre. En plus de perturber votre sommeil (l’odeur peut vous donner des maux de tête), le jasmin vous intoxiquera. Laissez-la plutôt au jardin.

Le gardénia, des fleurs un peu trop enivrantes

Avec ses pétales soyeux d’une couleur blanche enivrante, le gardénia invite à la caresse. Vous pouvez le mettre sur un balcon à l’air libre, en intérieur dans une pièce de vie à côté d’un canapé ou dans votre jardin, mais surtout pas dans une chambre, son odeur jouera les trouble-fêtes de votre sommeil.

Le narcisse, une plante à bulbe qui vous empêche d’être dans votre bulle

Son odeur rappelle le jasmin … et le constat est le même : pas de narcisse dans votre chambre. En revanche, il s’intègre très bien dans une déco moderne. Un vase, de l’eau et il tiendra compagnie à votre canapé.

Le lierre, plante récréative interdite dans une chambre d’enfant

Le lierre absorbe le formaldéhyde. Il purifie donc l’air. Pourquoi le classer parmi les plantes à ne pas installer dans votre chambre ou celle de votre enfant ? Tout simplement parce que les feuilles du lierre sont toxiques.

Bon à savoir : les personnes allergiques ou asthmatiques devront faire plus attention à bien entretenir leurs plantes, pour éviter que des moisissures ne se développent sur la terre et déclenchent une crise allergique ou une crise d'asthme.

Ces pros peuvent vous aider