UN MASSEUR bien être, rencontre t'il des appréhensions de la part des client(e)s

Question détaillée

Question posée le 24/10/2017 par Anonyme

Bonjour Mesdames bonjour Messieurs, je suis actuellement en formation spa praticien massages bien être. Je travaille sur mon mémoire qui concerne les difficultés que peuvent rencontrer les hommes masseurs bien être face à des clients des deux sexes préf

9 réponses d'expert

Réponse envoyée le 24/10/2017 par un Ancien expert Ooreka

Dr Anouar Jarraya psychiatre psychothérapeute Tunis Bjr Mr Anonyme
Je suis au regret de refuser de vous répondre pour plusieurs raisons
1-Votre anonymat alors qu'il vous suffisait d'adopter un pseudo
2-Vous ne dites rien de précis sur votre contexte
3-Vous demandez un travail de recherche-documentation qui vous revient et vous semblez vouloir qu'on le fasse pour vous
4-l'encadrement est du ressort de vos enseignants formateurs
Bonsoir

2

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 25/10/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour,
En préambule, j'aimerais rappeler que le terme "massage" reste réservé aux seuls Masseurs-Kinésithérapeutes qui en gardent le décret de compétence même en dehors de la dichotomie thérapeutique ou bien-être.
Je suis masseur-kinésithérapeute homme et j'exerce le massage de bien être dans une structure dédiée que j'ai créé "La Maison Bleue de Lille" depuis plus de 10 ans. A l'époque, j'avais également rencontré un autre praticien homme qui avait monté un Spa Urbain dans une commune limitrophe : Les termes Saint-Maur, et il partageait ma vision des choses.
Il existe assez peu de freins avec la clientèle féminine dès lors que la communication est sans équivoque et que la réputation est bien établie.
Les hommes quant à eux préfèrent généralement être massés par des femmes, et ce n'est pas seulement je pense à cause d'une certaine ambiguïté entretenue trop largement.
Beaucoup de femme m'envoient néanmoins leurs époux ou amis et c'est en général de beaux moments partagés!
La population non hétérosexuelle éprouve également beaucoup moins de résistances au sexe du masseur laissant seulement place aux compétences.
Ma large expérience des massages et modelages reçus en France et ailleurs me ferait pourtant dire que les praticiens hommes et femmes n'ont pas forcement le même touché lorsqu'il s'agit par exemple de massage suédois plus musculaire et dans les mobilisations qui accompagnent certains massages. Je ne parle pas ici de force ou de capacités physique car certaines masseuses asiatiques, ou la rudesse est parfois de mise, m'ont convaincu du contraire.
Concernant les dérives sexuelles : il faut toujours clairement poser les choses et l'évoquer textuellement dès lors que la prise de rendez-vous devient malaisée ou ambiguë pour lever celle-ci.
Pour en revenir aux soins thermaux ou de Cures en conclusion, le sexe du masseur est rarement important.
Je ne connais aucune bibliographie sur le sujet et vous ai livré mes premières impressions concernant votre démarche qui mériterait de poser les choses.
Très Cordialement,
Grégory WILLAUME

4

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 25/10/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour,
En préambule, j'aimerais rappeler que le terme "massage" reste réservé aux seuls Masseurs-Kinésithérapeutes qui en gardent le décret de compétence même en dehors de la dichotomie thérapeutique ou bien-être.
Je suis masseur-kinésithérapeute homme et j'exerce le massage de bien être dans une structure dédiée que j'ai créé : La Maison Bleue de Lille - Spa depuis plus de 10 ans. A l'époque, j'avais également rencontré un autre praticien homme qui avait monté un Spa Urbain dans une commune limitrophe : Les termes Saint-Maur, et il partageait ma vision des choses.
Il existe assez peu de freins avec la clientèle féminine dès lors que la communication est sans équivoque et que la réputation est bien établie.
Les hommes quant à eux préfèrent généralement être massés par des femmes, et ce n'est pas seulement je pense à cause d'une certaine ambiguïté entretenue trop largement.
Beaucoup de femme m'envoient néanmoins leurs époux ou amis et c'est en général de beaux moments partagés!
La population non hétérosexuelle éprouve également beaucoup moins de résistances au sexe du masseur laissant seulement place aux compétences.
Ma large expérience des massages et modelages reçus en France et ailleurs me ferait pourtant dire que les praticiens hommes et femmes n'ont pas forcement le même touché lorsqu'il s'agit par exemple de massage suédois plus musculaire et dans les mobilisations qui accompagnent certains massages. Je ne parle pas ici de force ou de capacités physique car certaines masseuses asiatiques, ou la rudesse est parfois de mise, m'ont convaincu du contraire.
Concernant les dérives sexuelles : il faut toujours clairement poser les choses et l'évoquer textuellement dès lors que la prise de rendez-vous devient malaisée ou ambiguë pour lever celle-ci.
Pour en revenir aux soins thermaux ou de Cures en conclusion, le sexe du masseur est rarement important.
Je ne connais aucune bibliographie sur le sujet et vous ai livré mes premières impressions concernant votre démarche qui mériterait de poser les choses.
Très Cordialement,
Grégory WILLAUME

3

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 26/10/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour,

Je comprend parfaitement votre questionnement. Vous trouverez un article à ce sujet sur mon site web: www.centre-de-formation-massage.org/masseur-homme.html
C'est un sujet que nous traitons dans notre cours de massage: "L'installation en milieu professionnel"

3

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 03/11/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonsoir. Ayant été formée à différents massages bien-être à St Brieuc je confirme que le terme massage est maintenant accepté et utilisé en dehors des kinésithérapeutes. J'ai été formée tant par des hommes que par des femmes. Le sexe du masseur n'est pas pertinent sauf à préférer l'un ou l'autre en tant qu'affinité du moment que le cadre est posé et non équivoque. C'est comme un psychothérapeute,notre choix est guidé par notre histoire. L'important est de se sentir en confiance et dans le bien-être. Cordialement.

4

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 06/11/2017 par un Ancien expert Ooreka

bonjour anonyme

je suis en accord parfait avec les réponses de mes collégues et plus particulièrement celle du dr anouar jarraya /tunis tunisie
tout est basée sur une confiance

bonne journée

1

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 06/11/2017 par un Ancien expert Ooreka

bonjour anonyme

tout est question de confiance et je rejoint la réponse qui vous a été donné par le collègue dr anouar jarraya /tunis tunisie
bonne journée à vous

1

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 07/11/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour

le mot de masseur n'est pas réservé aux kinésithérapeutes, ce serait de la toute-puissance et une prise de pouvoir, je suis médecin et je ne suis pas dans le pouvoir mais l'humilité ! Le plus dangereux dans nos professions de thérapeutes (le massage fait partie de la thérapie) est le contre-transfert et le risque de glissement dans le sexuel et/ou l'érotique. Il vous faut un superviseur. Dans ce texte, nous utiliserons les termes suivants :
le professionnel : pour désigner le thérapeute et/ou le coach et/ou tout professionnel impliqué dans une négociation et/ou une stratégie de la communication ou managériale.
L’Autre : désigne la personne en souffrance qui vient demander de l’aide.
Le transfert : ce que vit, ressent et émet sur quelque mode que ce soit l’Autre.
Le contre-transfert : ce que vit, ressent et émet sur quelque mode que ce soit le professionnel face au transfert.
Pour un professionnel, ce n’est pas que la formation et/ou le nombre d’années d’exercice qui comptent, ni les diplômes qu’il pourrait avoir et/ou la reconnaissance renvoyant à des positions narcissiques de toute-puissance et de pensée magique. Pour entrer dans le dialogue avec l’Autre, le professionnel doit pouvoir déposer sa toute-puissance et prendre sa soi-disant bienveillance avec lui pour pouvoir être dans la présence de cet autre-là, qui vient exprimer l'inexprimable de sa souffrance, évoquer son symptôme, son trouble, ses peurs et ses doutes sur la vie. Le plus important est la qualité de son travail d’implication personnelle, de son travail continu en supervision et surtout de son ouverture philosophique, humaniste et spirituelle sur le monde et sa qualité d’être là, dans le dialogue avec l’autre, dans une écoute pour aider la personne en demande de cheminement.
Quand un professionnel reçoit une personne pour la première fois, qui fait une démarche lourde de sens et importante pour lui, cette personne a besoin de cet autre-là pour pouvoir se sentir accueillie dans son discours (avec ses dires et non-dits) et quant à la raison de sa présence là, à cet instant et dans ce lieu si angoissant. Le professionnel posé là dans une attitude de pensée ouverte, à écouter, savoir entendre l’inattendu, l’imprévisible, l’inexprimable, le possible comme l’impossible, peut s’intéresser aux mots, aux maux, aux vécus et aux perceptions en ne collant rien de lui dessus. La personne peut, comme dans le délire de Mozart (Amadeus) percevoir en ce lieu étrange le professionnel sous la forme d'une figure fantasmagorique vêtue d'une grande cape noire et d'un masque à deux visages. Le professionnel porte ces deux visages, le côté bon, le côté effrayant.
Il faut se méfier des règles posées dans certains cadres par les professionnels qui tentent d’éviter de se retrouver confrontés à quelque chose de dérangeant pour eux dans leur contre-transfert. Nous constatons chez beaucoup de professionnels des parts d’immaturité, des zones d’ombre, des peurs et des fantasmes limitants qui persistent. Contre quoi se protègent-ils ?
demandez moi la suite de l'article

5

personnes ont trouvé cette réponse utile

Réponse envoyée le 24/11/2017 par un Ancien expert Ooreka

Bonjour

Votre demande est "curieuse".
Le plus simple serait de demander à vos formateurs de vous aider sur le sujet, de vous donner des pistes à explorer....

Cordialement,

Paul Simon

0

personnes ont trouvé cette réponse utile

Ooreka vous remercie de votre participation à ces échanges. Cependant, nous avons décidé de fermer le service Questions/Réponses. Ainsi, il n'est plus possible de répondre aux questions et aux commentaires. Nous espérons malgré tout que ces échanges ont pu vous être utile. À bientôt pour de nouvelles aventures avec Ooreka !

Ces pros peuvent vous aider